Comment avoir une shape de sportive

Normalement, je ne suis pas fan de l’affirmation de soi ni du discours féministe par les poses nues – quoique récemment j’ai posté sur Instagram une photo de moi en costume de bain fleurie –  mais celle-là « stroke me » ce matin.

« Lauren Chamberlain is one of the best softball players in the world, and as good a role model as any kid of any gender could ask for. She decided to pose nude for ESPN. First, if you think this is pornographic, get off my timeline. Second, here’s why she did it: « I said yes for the girls around the world who might see the issue and see someone who looks like them — someone who’s thicker, bigger, not as jacked as the typical athlete — and that could give them that boost to love their bodies. Any time I went against my body and didn’t give it what it needed in an attempt to achieve a societal norm, I let myself down. Sometimes, in high school and early college when I was dealing with insecurities about my body, not eating was disrespectful to my body. Not giving it what it needs to perform in order to achieve a certain look. If we’re being honest, it just became stupid at a certain point. You’re after this unattainable look, this Instagram look, and it’s not achievable. I still deal with that insecurity. How am I not shaped and curved like that Instagram model? But you know what? She can’t hit a ball like me or move like me. She can’t do what I can do.” » Allen Wallace

lauren
Je fais du sport depuis que j’ai l’âge de 7 ans. J’ai commencé dans une équipe mixte de baseball, j’ai ensuite joué au soccer pendant 5 ans et au basket de l’âge de 11 ans jusqu’à 19 ans. Sans compter tous les autres sports individuels que j’ai pratiqué de manière plus ou moins compétitive: le badminton, le Karaté (j’ai quand même fait les Jeux du Québec), la course et le vélo. J’ai aussi tenté le ballet jazz et l’aérobie – j’aurais peut-être préféré l’oublié d’ailleurs- mais ce n’était clairement pas mon truc! 


Malgré le fait que le sport a presque toujours fait partie de ma vie, que je me suis démarquée dans quelques disciplines et qu’à-bientôt-36 ans, je m’en sors encore pas si pire, j’ai longtemps détesté ma physionomie. (Pour être honnête, encore aujourd’hui, j’ai du mal à accepter certains plis.) Je trouvais que je n’avais pas une « vraie shape » de sportive. Je m’accusais de manger trop de pain ou trop de sucre, sans parler du chocolat, ou de ne pas faire assez de musculation. Le ventre pas assez plat, trop costaude, trop lourde et pas assez découpé; c’est en termes de « pas assez » et de « trop » que j’ai toujours vu mon corps. Pour moi, c’était ça l’image d’une femme sportive: des abdos, une petite taille, des bras avec une musculature saillante, des jambes de fer (…). Bref, une femme qui ne me ressemblait pas. 


Récemment, j’ai lu la biographie de Clara Hugues. Alors qu’elle performait aux Olympiques en cyclisme et en patinage de vitesse, elle risquait sa santé pour maigrir afin de mieux correspondre au modèle attendu de la cycliste: celui du p’tit frame. Cette lecture m’a fait beaucoup réfléchir: si une athlète olympique qui établit des records historiques se rend malade pour avoir une shape de sportive, celle d’un autre corps que le sien, c’est que toute notre société est aliénée d’images préfabriquées et uniformes. 

Je vais essayer à l’avenir de ne plus utiliser l’expression une « shape de sportive » pour parler du corps musclé des femmes parce que ce faisant, je perpétue les clichés nocifs qui nous rendent malades et malheureuses. Finalement, pour répondre à ze question: « Comment avoir une shape de sportive? »  C’est une question qu’aucune sportive ne devrait se poser, car que l’on soit cycliste, hockeyeuse, coureuse ou marcheuse, dès lors qu’on pratique un sport, on l’a déjà notre shape de sportive!

eye

2 réflexions sur “Comment avoir une shape de sportive

  1. Merci pour cet article! J’ai toujours pratiqué des sports depuis toute petite, gymnastique, patin artistique puis badminton, etc.. pourtant à 44 ans, avec un surplus de poids, je suis toujours active. Je viens de faire une randonnée à 4 800 mètres au Tadjikistan, je joue encore au badminton, fais jogging etc. je suis toujours en train de vouloir perdre 20 lbs, pe que je devrais accepter mon corps tel qu’il est, mais j’avoue que les commentaires ou le regard des autres pèsent parfois.

    J'aime

    1. Bonjour Miss Lopez! Wow! Le Tadikistan et à près de 5 000mètres d’altitude! Je reviens d’Italie et j’ai été impressionnée à 3 000m dans les Dolomites. J’ai aussi eu le vertige 🙂 Plutôt que de lutter contre notre corps, on devrait célébrer tout ce qu’il nous permet de vivre et de faire. Au plaisir d’échanger, MC

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s