Bibliovore et fier de l’être

Littérature et insularité madelinienne.

Les trames

BIBLIOVORE ET FIER DE L’ÊTRE

J’ai toujours aimer lire. Au primaire, le jaune était ma couleur préférée parce que c’était la couleur de la bibliothèque de l’Étang-du-Nord. J’y allais à toutes les semaines. Je ramenais au moins une bonne dizaine de livres. Mes sujets préférés à l’époque ? Le règne animal, l’archéologie, les civilisations anciennes, les dinosaures, les pirates, les chevaliers, l’espace… Les livres étaient pour moi autant de fenêtres sur le vaste monde et ses possibilités. Quand on est un enfant et qu’on vit sur une île, il est plus facile d’explorer le monde avec sa carte de bibliothèque qu’avec son passeport. En fait, c’est le cas pour tous les enfants, mais très jeune j’avais conscience que le reste du monde était loin, au-delà de la mer.

Le premier roman que j’ai lu, c’était Le Trésor de Brion de Jean Lemieux. J’avais 10 ans. Ce livre-là avait tout pour…

View original post 772 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s